Syndicat : exclu du SLECG, Soumah proteste « ils n’ont aucune légitimité ! »

0
5

La trêve n’aura été que de courte durée entre Aboubacar Soumah secrétaire général adjoint du SLECG et ses supérieurs qui l’ont exclu de leur structure syndicale. L’intéressé, trouve la démarche inutile.

Dans deux communiqués, l’union syndicale des travailleurs de Guinée et le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée ont annoncé l’exclusion d’Aboubacar Soumah de leur rang. Les documents sont signés par le secrétaire général du SLECG Elhadj Sy Savané et par Louis Mbemba Soumah secrétaire général de l’USTG. En plus de monsieur Soumah, trois de ses compagnons sont aussi concernés par la décision. Il s’agit de : Diallo Abdoulaye Portos, Tounkara Oumar de Kindia et de Diallo Ibrahima Baniré.

Il est écrit dans l’acte je cite « les intéressés n’ont plus le droit de parler ou d’agir au nom de l’USTG et du SLECG et encore moins d’utiliser les logos et le siège, sous peine de poursuite judiciaire. »

Aboubacar Soumah, meneur de la dernière grève qui a paralysé l’école guinéenne fin 2017, a réagi. Il a confié à laplumeplus.com que la décision est de nulle et de non effet, affirmant qu’elle ressemble à celle prise contre lui en novembre dernier. Parlant du siège, il a précisé qu’il n’est pas privé, il appartient aux travailleurs.

Pour notre interlocuteur, ceux qui prétendent l’avoir exclu n’ont pas le droit de prendre un tel acte. Selon lui, leur mandat a pris fin depuis le 5 décembre 2017. Il annonce par ailleurs que le congrès du SLECG aura lieu d’ici fin janvier.

Concernant, la satisfaction des revendications des enseignants, Aboubacar Soumah est catégorique « Aucune avancée n’est constatée.  Nous étions avec les imams. Ils nous disent d’attendre jusqu’au 31 janvier. Nous les respectons. Nous attendons, si rien n’est fait jusqu’à la date indiquée, nous déclenchons une nouvelle grève début février. »

Les grévistes qui ont suspendu leur mouvement il y a quelques semaines à la demande des chefs religieux, réclament le payement d’ici le 31 janvier de 40% du point d’indice de la valeur indiciaire.

Mamadou Samba Sow. Tel : 622.02.05.65/664.68.73.94

Partagez

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here