Au moment où Conakry est en ébullition à cause de la révolte des citoyens contre la fermeture des écoles, le conseiller personnel du président Alpha Condé a tenté une nouvelle médiation avec le chef des grévistes. La rencontre a été différée en raison de l’insécurité.

Les syndicalistes confirment avoir reçu un appel de Tibou Kamara qui a souhaité un tête-à-tête avec Aboubacar Soumah secrétaire général du SLECG, syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée. Ce dernier et son bureau exécutif ont demandé que la rencontre soit reportée sine die jusqu’à ce que la situation sécuritaire redevienne normale à Conakry. Monsieur Kamara aurait insisté allant jusqu’à proposé de se faire accompagner par des pick-up des forces de l’ordre, ce qui n’a pas été accepté.

En ce moment, plusieurs syndicalistes auraient décidés de se retrouver au domicile de Soumah pour lui apporter leur soutien. Il semble que la concession a failli être attaquée par trois individus armés non identifiés qui ont été pourchassés par des jeunes du quartier. Notre informateur n’a pas voulu indiquer le nom de la localité où habite Aboubacar Soumah.

Pour l’instant, la grève qui secoue l’école guinéenne continue faute de solution.

Mamadou Samba Sow

Partagez

There are no comments yet.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked (*).