La deuxième édition du FEG, forum de l’étudiant guinéen a démarrée ce jeudi 10 mai au palais du peuple de Conakry. C’est le président Alpha Condé en personne qui a présidé la cérémonie d’ouverture.

Outre des diplomates et membres du gouvernement, plusieurs responsables, élèves et étudiants d’institutions d’enseignement pré-universitaires et supérieures ont pris part à cette première journée. Des universités marocaines, indiennes et sénégalaises sont également présentent tout comme plusieurs autres entreprises de renom. En tout, le nombre de participants est estimé à trois mille.

Sur l’esplanade du palais du peuple et dans ses couloirs, des stands sont installés ça et là. Les universités et centres de recherches rivalisent d’ardeur. De l’institut supérieur de l’information et de la communication de Kountya avec son studio en passant par l’institut de médecine vétérinaire de Dalaba qui met son yaourt à la disposition du public, chacun veut montrer son savoir-faire.

Les visiteurs constitués en majorité de jeunes, échangent autour des possibilités de poursuivre leurs études à l’étranger. Vendredi et samedi, des thématiques liées à l’enseignement en Guinée seront évoquées par d’éminentes personnalités dont des ministres.

Dans son intervention, le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Abdoulaye Yéro Baldé a expliqué le pourquoi de cette rencontre «L’objectif du Forum de l’Etudiant Guinéen est de mettre en rapport les étudiants, les futurs bacheliers avec les institutions d’enseignement supérieur guinéennes et étrangères. De créer également un contact direct entre les entreprises, les étudiants, les élèves et diplômés guinéens. La qualité de la formation et de l’apprentissage reste notre premier défi à relever pour retrouver rapidement et dépasser même le niveau de qualité qui faisait jadis la réputation de notre système éducatif».

Amadou Oury Diallo, le président des étudiants de Guinée, espère de son côté que l’université guinéenne va enfin s’adapter à la modernité «  Il s’agit de la création et la pérennisation d’une plateforme d’échange entre nous et les acteurs de la vie socioprofessionnelle, la disponibilité du Wi-Fi dans nos institutions d’enseignement, la pérennisation de l’observatoire national des métiers, l’institutionnalisation d’un cadre d’accompagnement visant à édifier les étudiants sur les choix des offres de formation…».

Le président Alpha Condé n’a pas manqué de réaffirmer sa volonté de qualifier le système éducatif guinéen «il est fondamental que nous qualifions mieux nos universités afin de pallier à l’insuffisance des ressources humaines. Nous sommes en train de construire des universités, c’est bien, mais ça ne suffit pas. Il faut doter ces universités de moyens qui permettent aux étudiants d’avoir accès aux nouvelles technologies. Nous  sommes donc décidé à mettre à la disposition des étudiants,  toutes les conditions pour que l’éducation en Guinée soit parmi les meilleurs dans le monde».

A la fin de la cérémonie, le chef de l’Etat a fait le tour des stands cela afin de mieux comprendre les réalisations des étudiants. Contrairement à 2017, cette fois-ci, aucun incident n’a été enregistré lors du coup d’envoi du  forum de l’étudiant guinéen.

Mamadou Samba Sow

Partagez

There are no comments yet.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked (*).