À l’instar, des autres écoles secondaires de la ville de Boké, le complexe scolaire Filira a enregistré la fin des examens blancs qui ont débuté le 23 mai dernier.

Ces évaluations se faisaient en rotation avec les compositions de fin d’année des classes intermédiaires. Ce samedi, 02 juin 2018 c’était donc la fin des dernières épreuves de ces examens blancs du BEPC au complexe scolaire Filira. Le directeur des études du collège Monsieur Mady Daby, a précisé que par rapport à la grève des enseignants qui a troublé les cours, les responsables se sont planifiés pour élaborer un emploi du temps parallèle c’est-à-dire après les cours normaux, les élèves revenaient  le soir de 16 heure à 18 heure. Donc, cela a permis d’atteindre 95% du programme. C’est  pourquoi aucun incident majeur n’a eu lieu durant ces examens blancs. Il déclare « je suis vraiment satisfait aujourd’hui de mes candidats et je pense bien qu’ils seront aussi à la hauteur pour relever le défie lors des examens réels ». Quant-à Farakelé Kamano, le principal du collège, il indique qu’il est conscient que l’année scolaire a été vraiment perturbée. Mais, il est aujourd’hui convaincu que le programmé est arrivé à 95%. En plus de ces dispositions, des cours de rattrapage ont été organisés les soirs « je crois qu’on a fait notre mieux pour donner correctement les cours. Pour les examens blancs, avec le temps qui est imparti, la dernière lettre que nous avons reçue nous a dit de dérouler les examens blancs à partir du 23 mai 2018 ce qui fut fait. Aujourd’hui,  avons terminé avec les examens blancs et pour les classes intermédiaires c’est le 04 juin ». Chez les enseignants, Zézé professeur de chimie précise « l’objectif qu’on s’est fixé est atteint et maintenant nous sommes à la phase finale et je vois que l’engouement est là du côté des élèves et si ça continu comme ça on pourra avoir le résultat escompté pour le BEPC réel ».

Mamoudou Maneh de la 10eme année note que les sujets proposés étaient vraiment abordables. Il poursuit que malgré toutes les perturbations des cours, il se sent vraiment à l’aise après ces examens blancs. Pour lui, il a pu rectifier certaines erreurs et cela pourra l’aider à mieux affronter les examens ». Au lycée, le baccalauréat blanc s’est achevé jeudi dernier. Aboubacar Boké Camara le censeur du lycée Filira rappel que son école a subi de plein fouet les mouvements sociaux qui ont secoué le système éducatif durant l’année scolaire « cela nous a obligé à allonger les journées de travail. Parfois certains restaient jusqu’aux environs de 20 heures. Cela nous a permis de rattraper beaucoup de temps perdu. À signaler que plusieurs candidats et candidates interrogés par laplumeplus nous ont signalé qu’ils continueront de se battre nuit et jour jusqu’au dernier jour de l’examen afin d’être parmi les admis.

Ibrahima Sarifou Bah, élève en 12ème année sciences sociales au groupe scolaire l’Elite de Boké

Partagez

There are no comments yet.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked (*).