Université de Kindia: vive tension lors d’une passation de service

0
22

La passation de service entre des cadres de plusieurs départements de l’université de Kindia s’est déroulée ce jeudi 21 juin dans une ambiance électrique a constaté le correspondant de laplumeplus.com sur place.

La décision portant nomination de la nouvelle équipe de l’université n’est pas du goût de tous les enseignants. Pourtant, selon nos sources, elle émane du ministère de l’enseignement  supérieur et de la recherche scientifique. Lors de la cérémonie, les cadres sortants se sont catégoriquement opposés à la décision. Ils estiment que le moment est mal choisi.  Selon eux, actuellement ils sont entrain de régulariser les différentes notes des étudiants.  Les remercié ont même qualifié le recteur de médiocre. Aboubacar Sidiki Traoré chef du département sciences et langages exprime sa désolation « j’ai été demi de mes fonctions à  moins de 10 jours de la fin de l’année universitaire. Je suis étonné que je travaille pendant 11 mois 20 jours et à la dernière minute qu’on me fasse cela. Actuellement je suis entrain de calculer les notes des étudiants de la première et de la deuxième année et on vient me surprendre avec une décision de mutation alors que moi j’ai été muté ici par un arrêté ministériel par nécessité de service sinon je suis professeur de lycée et je suis très fier de l’être. Lui-même le recteur, nous avons étudié dans la même école normale supérieure de MEKNES (Maroc). Puisque je n’ai pas accepté de me soumettre à sa volonté c’est pour cette raison qu’il veut me créer des problèmes ».

Seydouba Camara, secrétaire des facultés des langues et lettres fait parti du groupe d’enseignants demis de leur fonction. Il aborde dans le même sens que son prédécesseur « on prend plus de 40 enseignants on les mute ailleurs.  On les démet de leurs fonctions sans nécessité de service.  Nous sommes à moins de dix jours de la fermeture, nous avons la situation pédagogique et administrative de nos étudiants. Nous sommes entrain d’enregistrer et de calculer les notes. Ceux qui rentrent ne connaissent pas la situation pédagogique et administrative » a t-il déploré.

Au cours de cette passation de service, le recteur Dr Jacques Kourouma a réitéré l’engagement du gouvernement à ne pas consommer la médiocrité dans les institutions de la république. Pour le recteur, cette décision est l’œuvre du département de l’enseignement  supérieur à travers un arrêté.

L’acte des autorités précise que Kéa Touaro précédemment enseignant chercheur à l’université de N’zérékoré est nommé vice-doyen chargé des études de la faculté des langues et lettres de l’université de Kindia. Il est tout heureux « C’est un sentiment de joie, parce que la passation qui vient d’être amorcée est  un bon départ puisque la première phase consistait à nous informer de prendre connaissance du contenu de la décision du ministre de l’enseignement supérieur. »

Siba Toupouvogui depuis Kindia

 

Partagez

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here