Après les examens nationaux qui se sont déroulés du 20 au 30 juin 2018, des acteurs du système éducatif de Boké se sont exprimés au micro de laplumeplus.com pour faire le bilan. Ils décrivent des évaluations sans grand problème.

Moriba Sidibé inspecteur régional de l’éducation de Boké indique que les deux premiers examens se sont déroulés dans de très bonnes conditions. C’est-à-dire aucun incident majeur n’a été enregistré au cours du CEE et du BEPC. D’ailleurs, il précise que ce qui l’a beaucoup marqué c’est la volonté, le courage et surtout l’importance que les candidats ont accordé à ces examens. Pendant le BEPC, deux candidates ont accouché dans leurs centres d’examen. Il s’agit d’une de Fria et une autre de Boké. Cette dernière se nomme Fatoumata Touré et fait la terminale science sociale à Tito. Mais malgré tout, elles ont tenu à passer leurs évaluations. Contrairement aux deux autres examens, l’inspecteur note qu’un cas de fraude a été enregistré lors du baccalauréat dans la sous-préfecture de Sangaredi. Monsieur Sidibé explique que les faits se sont passés à Arrassoulaye Accramou. Au cours de l’épreuve d’économie, un candidat du profil sciences mathématiques aurait caché son téléphone au niveau de ses parties intimes pour accéder à la salle. Après le lancement de l’épreuve, il s’est fait passer pour un malvoyant en demandant qu’on lui donne le sujet. C’est ainsi qu’il l’a photographié pour le balancer à un groupe. La photo envoyée par internet s’est finalement retrouvée dans les mains de l’inspectrice générale de l’éducation. C’est elle qui a alerté la région et aussitôt l’élève a été fraudé et remis aux forces de sécurité. Les surveillantes ont été éliminées, précise notre source. L’inspecteur régional termine en disant qu’il « remercie très sincèrement tous les partenaires sociaux du système éducatif, car au-delà de ce cas de fraude, tout s’est passé dans les meilleures conditions. »

De son côté, Ahmed Soumah, le DPE, directeur préfectoral de l’éducation par intérim de Boké fonde l’espoir que les résultats vont refléter le niveau des candidats.

Les surveillants eux aussi disent que tout s’est passé comme prévu.  Ils ne déplorent aucun incident majeur. Du côté des candidats, ils espèrent décrocher leurs examens. C’est le cas de Rouguiatou Diallo de la terminale mathématique. Lors du bac, elle soutient qu’elle avait un moral d’acier.

À rappeler que la région de Boke a présenté cette année, 18.664 candidats dont 8.349 filles au certificat d’études élémentaires. Au BEPC, ils sont 12.482 candidats dont 5.056 filles et au bac, 6.127 candidats dont 2.254 filles.

Alpha Abdoulaye Barry et Ibrahima Sarifou Bah

Partagez

There are no comments yet.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked (*).