Alphabétisation : La Guinée recule

0
372

L’Alphabétisation est, par définition, l’ensemble des activités éducatives et de formations destinées à des jeunes et à des adultes en vue d’assurer l’acquisition de compétences de base dans une langue donnée et qui vise l’autonomie de l’apprenant. Elle est une composante de l’éducation non formelle.

Quant au taux d’alphabétisation, c’est le rapport entre le nombre de personnes capables de lire et écrire en le comprenant, un exposé simple et bref de faits en rapport avec leur vie quotidienne et la population totale.

Globalement, dans le monde, le défi à relever en matière d’alphabétisation reste encore très énorme. Selon les statistiques données par Plan International, en 2017, 860 millions de personnes dont 500 millions de femmes sont illettrées dans le monde. En plus, 67,4 millions d’enfants restent non scolarisés.

Par ailleurs, il faut souligner que certaines régions du monde ont enregistré une forte progression en termes d’alphabétisation. C’est le cas de l’Asie du Sud-est dont le taux d’alphabétisation est passé de 46% en 1990 à 72% en 2016 ; l’Afrique du Nord et l’Asie de l’Ouest de 64% à 84% ; l’Asie de l’Est et du Sud-est de 82% à 96% ainsi que l’Amérique Latine et les Caraïbes de 85% à 94%. L’Afrique Subsaharienne ferme la marche avec 65% comme taux d’alphabétisation.

En Guinée, selon le RGPH (recensement général de la population et de l’habita) 2014, nous pouvons noter une régression progressive du taux d’alphabétisation. En effet, en 2007, ce taux était de 34,5% sur le plan national dont 49,9% pour les hommes et 21,5% pour les femmes. En 2014, ce taux chute pour se retrouver à 32,0% soit 2,5% de moins. Ce qui fait que le taux d’alphabétisation en Guinée est au dessus de 65%. Même si, il faut le reconnaitre, le taux d’alphabétisation des femmes a connu une légère progression par rapport à celui des femmes soit respectivement 22,0% en 2014 contre 21,5% en 2007 pour les femmes et 43,6% en 2014 contre 49,9% en 2007 pour les hommes.

Pour ce qui est de l’évolution du taux d’alphabétisation selon les régions administratives, nous pouvons noter :

  • Une très forte régression dans les régions de Faranah (27,2% en 2007 contre 22,3% en 2014) et de Labé (35,2% en 2007 contre 23,4% en 2014) ;
  • La région de Kankan enregistre depuis toujours, le plus faible taux même si, par ailleurs, c’est là où on note également la plus forte progression (12,9% en 2007 contre 18,2% en 2014) soit une augmentation de 6,7% ;
  • Les régions de Conakry et de Mamou ont connu moins de régression soit respectivement : 62,5% en 2014 contre 64,6% en 2007 pour Conakry et 23,0% en 2014 contre 24,3% en 2007 pour Mamou ;
  • Kindia et Boké sont les deux régions qui ont connu une progression appréciable soit respectivement : 28,3% en 2007 contre 30,4% en 2014 pour Kindia et 31,8% en 2007 contre 32,3 en 2014 pour Boké ;
  • En fin, la région de N’Zérékoré a, quant à elle, a gardé une relative stabilité : 27,6% en 2007 contre 27,3% en 2014.

Visiblement, la Guinée a encore du chemin à faire pour changer la donne en matière d’alphabétisation car, une population à majorité analphabète ne peut nullement sortir un pays de l’extrême pauvreté.

Pour cela, il faudrait entre autres solutions :

  • plus d’investissements dans le secteur de l’éducation, au moins 25% du budget national de développement (BND) et une utilisation rationnelle des fonds pour un impact considérable et durable ;
  • penser aussi à la nomination de cadres compétents, intègres et patriotes ; des têtes qui pensent, non uniquement des bouches qui mangent et qui parlent ;
  • valoriser les écritures issues de nos langues nationales telles le N’KO et l’alphabet Pular ;
  • adopter une démarche implicative et collaborative de tous les acteurs concernés y compris les populations à la base et les organisations de la société civile.

Aboubacar Mandela CAMARA, sociologue/enseignant-chercheur/consultant. Coordinateur de Save My School. Président de l’Observatoire Citoyen du Système Educatif Guinéen. Tél. : 00224 628 13 36 09

Partagez

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here