Enseignement Supérieur : les nouveaux bacheliers dénoncent les frais d’inscription

0
162

Les  nouveaux étudiants  n’approuvent pas la décision du ministère guinéen de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique qui fixe à 250 mille francs les frais d’inscription. Ils jugent ce montant exorbitant.

Mamady CAMARA bachelier orienté à l’Université de Kankan trouve ce montant élevé : « Ces 250 mille francs sont trop, nous ne sommes pas prêts financièrement. L’année dernière lors qu’on faisait le Bac, on s’est battu financièrement, je dois payer le transport pour l’intérieur du pays, si c’est comme ça je préfère attendre deux mois. Mes parents ne travaillent pas, on se débrouille pour avoir de l’argent ».

Pour Mamady CAMARA, l’Etat veut s’enrichir sur le dos des bacheliers : « L’Etat ne doit pas compter sur les étudiants, il a d’autres sources de revenu, il aura  déjà pris les 40 pourcents de nos  pécules, or on doit se nourrir, se loger, s’habiller, payer les brochures, les frais de transport aussi pour aller à l’Université, l’Etat veut soustraire les pécules ».

« Le ministre doit diminuer ce prix pour encourager les étudiants à aller là où ils sont orientés. Certains étudiants orientés à l’intérieur du pays n’ont pas leurs parents là-bas. » Plaide Fatoumata Yari BAH une autre admis au baccalauréat.

A une conférence de presse qu’il a animée la semaine dernière, le Secrétaire général du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Docteur Binko Mamady TOURE a annoncé que cette année les nouveaux bacheliers doivent débourser 250 mille francs guinéens pour l’inscription, quant à la réinscription, elle, est fixée à 10 mille francs guinéens.

Babanou Camara

Partagez

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here