Université Senghor : le campus-Guinée ouvre ses portes

0
47

L’université francophone d’Alexandrie en Egypte « Senghor » dispose à partir de ce 29 septembre 2018 d’un campus à Conakry. Les cours destinés aux jeunes et autres cadres seront dispensés dans l’enceinte de l’université Gamal Abdel Nasser.

La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence des responsables de l’université Senghor, de leurs homologues de Gamal, de  l’ambassadeur de Guinée au Caire et celui d’Egypte à Conakry.

C’est d’abord le recteur de l’université Gamal Abdel Nasser qui a souhaité la bienvenue à ses hôtes. Dr Doussou Lancinet Traoré a parlé d’une nouvelle page de l’histoire qui s’ouvre pour l’enseignement supérieur guinéen. Il a rappelé que l’idée de créer une université francophone est née à Dakar en 1989 au cours d’un sommet des chefs d’Etats des pays ayant en partage la langue française. Le 10 mai 2017, un accord de partenariat voit le jour entre les universités Gamal et Senghor pour l’ouverture d’un campus en Guinée.

Professeur Sékou Moussa Keïta coordinateur local du campus universitaire Senghor a de son côté noté que la Guinée est le dixième pays à abriter une branche de cette institution d’enseignement supérieur. Le premier en dehors d’Egypte à voir le jour est celui d’Ouagadougou au Burkina-Faso.

Professeur Keïta a ajouté que l’université Senghor vise à favoriser l’employabilité des cadres africains. Il dira d’ailleurs qu’en Guinée, une trentaine de personnes s’est inscrite pour la première formation. Il a en outre invité les filles et femmes à s’inscrire pour bénéficier de ce plus dans leurs parcours.

Professeur Sékou Moussa Keïta, coordinateur du campus Senghor-Guinée

 

 

 

 

 

 

 

 

L’ambassadeur de Guinée en Egypte, Soriba Camara n’a pas manqué d’encourager les autorités des universités Senghor et Gamal à ne pas s’arrêter en si bon chemin.

L’ambassadeur de Guinée en Egypte Soriba Camara

 

 

 

 

 

 

 

 

L’honneur est ensuite revenu à Jean Dominique Assié, directeur des campus et des partenariats de l’université Senghor de magnifier cet élan de coopération qui vient de commencer. Il a expliqué que son équipe sera au service de la Guinée pour son développement. Pour lui, l’université Senghor vient en aide aux nations africaines en fonction de leurs priorités. Sur place à Alexandrie, des étudiants de 22 nationalités y compris des guinéens rivalisent d’ardeur dans le cadre du renforcement de leur niveau. Du coup, chaque année, ce sont 22.000 nouveaux étudiants qui choisissent l’université Senghor d’Alexandrie assure monsieur Assié.

Jean Dominique Assié

Pour ce qui est du contenu des programmes du campus Senghor-Guinée, le coordinateur professeur Sékou Moussa Keïta a précisé qu’il s’agit d’un master 2 en management des projets internationaux qui sera divisé en 8 unités d’enseignement. Plusieurs cours sont prévus comme : conception et gestion des projets, planification et contrôle opérationnel de projets, marketing de projets, comptabilité et gestion financière de projets, stratégie de négociation et de gestion de l’aide internationale, gestion des projets internationaux, méthodologie, management des équipes de projets, culture de développement, suivi et évaluation des projets.

Précisons que les diplômes du campus Senghor-Guinée seront délivrés par l’université Senghor d’Alexandrie.

Mamadou Samba Sow

Partagez

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here