Guinée: Fin de la grève des enseignants

0
108

Ça y est ! Le syndicat de l’éducation et le gouvernement guinéen viennent de signer l’accord qui met fin à la grève qui paralysait le système éducatif depuis octobre 2018.

Il convient de noter que les huit millions de francs guinéens tant réclamés n’ont pas été obtenus par les grévistes. Le protocole ainsi tourne autour de 12 points.

Le premier indique que de façon exceptionnelle les  enseignants bénéficient d’un dégèle de leurs salaires pour la période de grève (octobre, novembre et décembre 2018),

2-La création à partir du lundi 21 janvier 2019 d’une commission mixte (gouvernement, USTG-SLECG) en vue de procéder à l’assainissement du fichier des fonctionnaires enseignants. Les économies réalisées après cet assainissement seront affectées sur le salaire de base sans aucune incidence financière et sans que cela ne se traduise par une augmentation de la masse salariale. Les modalités de répartition en seront définies en commun accord avec les acteurs concernés. Le gouvernement mettra à la disposition de cette commission les ressources nécessaires pour la réalisation de cette opération.

3-Le rétablissement des enseignants mutés et demis de leurs fonctions à leurs postes initiaux pour faits de grève dans les institutions d’enseignement supérieur et du Ministère de l’éducation nationale  et de l’alphabétisation.

4-L’engagement à la fonction publique des dix homologues de l’université de Kindia.

5-Le virement automatique des salaires après les opérations d’assainissement du fichier du corps enseignant. En attendant, il sera fait recours au billetage pour faciliter les vérifications (contrôle physique des enseignants).

6-Le déblocage des prêts bancaires aux enseignants.

7-Dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie et de travail des fonctionnaires, le gouvernement a initié un vaste programme de construction des logements sociaux dont priorité sera donnée aux enseignants, aux médecins et  aux magistrats.

8-Le respect des libertés et droits syndicaux.

9-La poursuite du payement des 40% d’augmentation de salaire accordé aux enseignants ayant fait valoir leurs droits à la retraite  au 31 décembre 2017.

10-La mise en place d’un comité mixte (gouvernement, USTG, SLECG) du suivi-évaluation du présent protocole.

11-Les parties s’accordent que nul ne sera sanctionné ou poursuivi pour faits de grève.

12-Le SLECG s’engage à organiser des cours de rattrapage à tous les niveaux pour combler le retard accusé dans le calendrier scolaire.

Enfin, l’USTG et le SLECG soucieux de l’avenir de nos enfants et pour assurer une bonne préparation et un bon déroulement des examens de fin d’année décident de la suspension de la grève à compter de la date de signature du présent protocole. A cet effet, le SLECG invite toutes les enseignantes et enseignants de Guinée à  reprendre les cours sur toute l’étendue du territoire national.

Aboubacar Soumah le patron du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée avait à ses côtés Abdoulaye Sow, secrétaire général de l’USTG, union syndicale des travailleurs de Guinée.  L’inspecteur général du travail Dr Alia Camara et le ministre du travail Lansana Komara ont signé le document au nom du gouvernement.

Aboubacar Soumah a saisi l’occasion pour annoncer la suspension de la grève.

MEPA

Partagez

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here