Kindia : Après la grève, place au rattrapage

0
96

Après la signature du protocole d’accord entre le gouvernement et le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée, les encadreurs mettent les bouchées doubles pour tenter de rattraper le temps perdu.

Au collège Tafory, au lycée régional 28 septembre et dans  toutes des écoles publiques de la cité des agrumes, les l’organisation est la même. La reprise des cours dans ses écoles est effective a constaté le correspondant de laplumeplus.com

Au collège Tafory comme au lycée 28 septembre les professeurs ont répondu à l’appel ce qui d’ailleurs réjouit les responsables de ces écoles. Au lycée régional 28 Septembre les 16 enseignants programmés ont répondu présent et ont dispensé les cours a signalé le proviseur.

Tous étaient en situation de classe a notre arrivée a-t-on constaté.

Satisfait de l’accord signé entre le gouvernement et le SLECG, Mohamed Fayo Konaté proviseur du 28 Septembre décline le plan établi: «  les dispositions prises seront en fonction du retard que nous avons accusés. Nous allons d’abord capitaliser les cours non enseignés. On a commencé à faire l’inventaire, donc nous allons les programmer tout en se référant au programme mis à jour qui sera donné par l’Inspection Régional de l’Education et la Direction Préfectorale. Cela ne fera pas défaut car les professeurs sont maintenant motivés.  Elèves et enseignants veulent rattraper les cours perdus, ils sont tous là. Ce samedi, 16 professeurs étaient au programme. Ils ont tous répondu présents. »

Au collège Tafory, le principal nous a signalé aussi que des cours de rattrapage seront organisés ce conformément aux dispositions annoncées par le département de tutelle.

Djibril Camara de la 11eme année  sciences maths du lycée 28 septembre témoigne: « les cours ont repris depuis la signature du protocole d’accord. Nos professeur titulaires ont commencé à venir » s’est t-il réjouit.

Siba Toupouvogui depuis Kindia

Partagez

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here