Labé : Rencontre avec Oumar Diakité directeur de la bibliothèque préfectorale

0
127

La ville de Labé dispose d’une bibliothèque bien garnie mais peu fréquentée. Nous nous sommes entretenus avec son directeur pour connaitre comment il compte changer cette donne.

Laplumeplus.com : Pouvez-vous nous parler de la situation actuelle de votre bibliothèque ?

Oumar Diakité : si nous parlons des horaires, à partir du 1er  janvier 2019, on a changé l’emploi du temps. Lundi, mardi et jeudi, c’est de 9h à 17 h. Mercredi, le travail est interne c’est-à-dire nous collectif de la bibliothèque nous venons pour réarranger les livres. Vendredi, nous travaillons de 9h jusqu’à 16h et enfin le samedi c’est de 9h à 13h.

Une idée sur le taux d’abonnement  ces dernières années

En 2018 nous avons eu 49 inscrits et cette année, il y a 45 % d’abandonnés.

Peut-on dans ce cas parler de faible fréquentation ?

Si vous prenez une ville comme Labé qui a plus de trente mille habitants, on dira que c’est inadmissible de la part surtout des élèves mais aussi des étudiants de ne pas s’abonner à la bibliothèque.

Avez-vous des solutions qui pourront amener les élèves à s’abonner si oui, lesquelles?

D’abord, on va utiliser les médias pour inviter les élèves et les étudiants à fréquenter la bibliothèque.  On va aussi mettre en place une équipe de sensibilisation pour qu’elle explicite l’importance de la lecture. Ensuite, nous allons créer un club littéraire même si on sait que cela va arriver à son épilogue, enfin, organiser des formations dans le domaine de la langue française. C’est l’ambition collective de l’équipe.

Quels sont les critères pour s’abonner à la bibliothèque de Labé ?

C’est aussi simple. En premier lieu, il s’agit de fournir deux photos d’identité et secundo, payer les frais d’adhésion. Pour les lycéens et les étudiants,  ces frais sont à 20.000 francs guinéens.  Par contre, les collégiens payent 15.000 et enfin les écoliers du primaire déboursent 10.000 francs.

Avez-vous des partenaires qui vous aident à mener vos activités ?

Là, on a écrit à toutes les institutions basées à Labé, mais sans suite et nous somme désolés de vous dire que même le département a écrit mais n’a obtenu aucune réponse. Par ailleurs, ils nous promettent des équipements cette année. .C’est l’occasion pour nous de fustiger le comportement du département qui finance deux milliards de francs pour la quinzaine artistiques qui vient de se passer à Conakry.

Combien de documents compte la bibliothèque ?

Au faite, la bibliothèque regorge de deux mille sept cent dix neuf documents dont mille quatre vingt un romans.  Je dirais qu’il n’y a pas de méthode pour parler le français que de lire, pour lire il faut venir s’abonner à la bibliothèque.

Interview réalisée par Thierno Mamadou Diallo 12e science sociale à saint –André

Partagez

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here