Marathon universitaire : une 3ème édition sur fond de pagaille

0
217

La commune urbaine de Kindia située à 137 km de la capitale a vibré au rythme d’un marathon mal organisé ce dimanche 10 févier. Il a regroupé : élèves et étudiants venus des quatre coins de la Guinée.

Devant le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, ce marathon s’est déroulé en deux temps. Pour la série fille, il a été question d’une course de 4 km allant de la contournante en passant par Damakania jusqu’à l’université. La série garçon a eu droit à une course de 9 km qui a débuté à la place des martyres via le quartier Féréfou avant d’aboutir à l’université.

Cette 3ème édition du marathon universitaire a enregistré un grand désordre avec un manque de maillots pour les coureurs et le non-respect du point de départ.

Sylla Naby Ibrahima de la licence 2, département philosophie de l’université de Kindia évoque ce désordre « il y a eu quelques problèmes au compte de cette troisième édition. Il a fallu l’intervention du ministre de l’enseignement supérieur à la place des martyres pour que le marathon débute. Les trois premiers, on ne les a pas vus dans la course. C’est décevant » déplore-t-il.

Fatoumata Dramé étudiante en 3ème année à l’Institut supérieur des arts de Guinée dénonce le flou qui a caractérisé cette compétition « il y a des parties qui ne sont pas du tout claire. Ça nous a découragés, j’étais motivée avant d’être là. Mais vu le déroulement des choses, j’étais avec une fille, on est venu jusqu’à la rentrée de l’université, je l’ai dépassé, mais elle m’a trouvé ici avec le ticket 25, moi j’ai eu le ticket 64. Là je ne sais pas comment ça s’est passé ».

Finalement, la remise des trophées a été reportée à une date ultérieure.

Naby Moussa Soumah

Partagez

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here