FESTAF : vers la récompense des talents féminins

La première édition du festival des talents féminins aura lieu au mois de novembre prochain à Conakry. En prélude à cet événement, les initiatrices du projet ont convié la presse et d’autres invités à un échange sur la question.

Fofana Hadja Bobo, président du festival des talents  féminins a cité le principal objectif du FESTAF. Il s’agit selon elle de la promotion des talents féminins à travers les créations artistiques : la musique, la peinture, la danse, la sculpture, l’artisanat et le sport.

Elle ajoute que l’événement proprement dit est prévu en novembre 2018. Il va s’étendre sur trois jours. Pour la première phase, il y aura des échanges entre les femmes, une manière de dire aux jeunes filles de s’impliquer de façon effective dans les instances de prise de décisions et surtout savoir comment concilier le foyer et la profession. La deuxième phase vise à permettre aux femmes de s’évaluer dans différents domaines. Plusieurs compétitions sont aussi prévues y compris des disciplines sportives comme la boxe et le judo. La troisième phase sera consacrée aux remerciements et la remise de deux prix.

Lors de la cérémonie de lancement, de nombreuses femmes ont pris la parole pour retracer leurs parcours. Mme Irina Condé, peintre russe qui est en Guinée depuis 30 ans a été citée en exemple pour ses efforts d’assistance aux jeunes talents guinéens.

Diallo Dalanda ‘’Tana’’, une actrice du cinéma a expliqué qu’elle n’a pas fait l’université, mais pourtant, elle a réalisé son rêve. Kadija Bah ne regrette pas le fait d’avoir embrassé les arts. « Le théâtre a été ma plus grande école. J’étais très timide. » Elle se félicite de voir de telles initiatives qui rassurent quant à la relève.

Traoré, une guinéo-ivoirienne a échoué trois fois au bac avant d’abandonner l’école et se lancer dans d’autres activités. Elle a fini par rejoindre l’université après avoir repris le baccalauréat. Aujourd’hui, la jeune dame est diplômée en journalisme-communication et gère une entreprise de recyclage de pneus.

Les œuvres de mademoiselle Traoré exposées au studio Kirah à La Minière à Conakry

L’une des révélations de cette rencontre est Djenab Diallo, élève en classe de 10eme année. Agée de 15 ans, elle fait des tableaux grâce à son talent en peinture.

Ansoumane Djessira Condé, animateur culturel a encouragé Fofana Hadja Bobo « tout est question d’argent maintenant. Tu soulèves de l’espoir, nous allons vous accompagner à communiquer à la RTG. »

La rencontre a également enregistré des prestations artistiques dont celle de l’humoriste Commando Moustik.

Mamadou Samba Sow

Kindia-mode: A quelques jours du FIMOG, les mannequins et stylistes semblent être prêts pour le 17 mars

Au total, ils sont 21 mannequins et 6 stylistes qui doivent rivaliser ce samedi 17 mars 2018 dans la chaîne hôtelière d’Africana sise à Damakania devant plusieurs personnalités qui viendront pour la circonstance.

Parmi ces jeunes mannequins nous avons : 13 garçons et 8 filles. Pour la série garçon, il y a Yamoussa Condé , François Pivi , Junior Condé ,Mohamed Sylla , Sébastien Loua ,  Bachir Condé , Fodé Aboubo Sang , Mohamed Kaba , Elhadj Alpha Camara , Mamadou Saïdou Diallo, Jimmy Jinette Sow , Jean Lamine Haba. Côté filles : Agnès Diallo, Fatoumata Marega, Mamaissata Sylla, Kadiatou Keita, Antoine Dramou , Djenabou Diallo, Marie Tenguiano et Kadiatou Barry ses colosses ont  des tailles qui varient entre 1m50 à 1m90. Les stylistes ont promis de faire leur mieux pour soutenir ces jeunes mannequins.

Pour l’heure, la répétition continue à Africana jusqu’au 16 mars 2018 à 18h. Nous y reviendrons.

Kémo Mali Fofana (Bossuet Junior) pour kindiaguinee.com partenaire de laplumeplus.com 

 

Littérature : Rencontre autour des romans de Véronique Tadjo et d’Olivier Roger

A la suite de la remise des prix aux lauréats de la première édition du prix littéraire William Sassine, une rencontre entre écrivains et étudiants s’est tenue à l’université Général Lansana Conté de Sonfonia ce samedi 10 février 2018.

La salle de lecture de la bibliothèque américaine a abrité la cérémonie.

Il était question de présenter deux ouvrages de deux auteurs étrangers dont les contenus traitent chacun un sujet concernant, directement ou indirectement, la Guinée.

Ces auteurs sont Véronique Tadjo, ivoirienne et Olivier Roger journaliste et romancier français.

Le présentateur, Bachir Tamsir Niane, professeur de littérature africaine à l’Université de Sonfonia et membre de l’Association guinéenne des professeurs de Français, a commencé par le roman de véronique Tadjo intitulé en Compagnie  des Hommes.

Ce roman qui retrace le temps d’Ebola en Guinée est en même temps un texte qui frappe les consciences.

Lui-même romancier, Bachir Tamsir Niane démontre que le roman d’Olivier Roger, L’Ivresse du sergent Dida, est une reconstitution de l’histoire politique guinéenne au temps du capitaine Moussa Dadis Camara.

Tout de même, lors de son intervention, l’auteur dit vouloir rendre hommage a une Afrique de l’Ouest où il a longtemps séjourné en tant qu’envoyé spécial de Radio France Internationale même s’il ne reconnait pas parler seulement de la Guinée.

« La devise dans l’Etat du sergent Dida est le Franc CFA, et le franc CFA n’est pas la monnaie guinéenne » se défend un auteur démasqué, le sourire aux lèvres.

Assis côte à côte en face d’un auditoire enthousiasmé, Véronique Tadjo et Oliver Roger ont écouté une étude analytique de leurs ouvrages respectifs dans un français apprivoisé d’une allocution séductrice.

Les deux auteurs ont remercié Bachir Tamsir Niane pour une si profonde analyse des deux livres, et les étudiants de l’université de Sonfonia pour leur forte mobilisation.

Thierno Abdoul DIALLO

Français : écrire correctement des homophones grammaticaux

Pari, parie, paries, paris, Paris ECRIRE CORRECTEMENT DES HOMOPHONES GRAMMATICAUX

Pari = Promesse réciproque, par laquelle deux ou plusieurs personnes, qui soutiennent des choses contraires, s’engagent à payer une certaine somme à celui ou celle qui se trouvera avoir raison. (Définition de www.fr.wiktionary.org)

Exemple : parier sur un match de football

Parie = verbe parier au présent de l’indicatif : 1ère personne du singulier – je parie

3ème personne du singulier – il parie

Au présent du subjonctif : 1ère personne de singulier – que je parie

3ème personne de singulier – qu’il parie

Impératif : parie

N.B : Le verbe parier, quand il se prononce \pa.ʁi\ ne prend jamais de s s’il n’est pas terminé par e

Exemples

Tu paries, que tu paries = correct

Tu paris = incorrect

Mais le mot pari qui est un nom peut se retrouver au pluriel et s’écrire paris. Exemples : la société de loterie a ouvert les paris. Il a gagné tous ses paris

Paris = nom propre de lieu, capitale de la France, prend toujours P majuscule.

Une synthèse de Thierno Abdoul Diallo

J’awards : la récompense des jeunes leaders de Guinée

Samedi 9 septembre, la structure Intelligentsia-Guinée a procédé au lancement officiel du projet J’AWARDS à travers une conférence de presse à Prima center de Conakry. La rencontre a été  présidée par le ministre de la jeunesse Moustapha Naité.
Les J’Awards-Guinée visent à distinguer les jeunes acteurs du développement du pays selon les organisateurs. Moussa Daraba coordinateur général de ce projet a déclaré que  » Les J’AWARDS s’adressent principalement aux jeunes dont l’âge varie entre 15 et 35 ans. Et l’événement compte mobiliser des jeunes issus de toutes les catégories (politique, mode, engagement féminin, entrepreneuriat, culture, Société civile, éducation, recherche, innovation et sport).

Au cours de la conférence de presse, le ministre Moustapha Naïté a félicité et encouragé les organisateurs. Il a invité aussi les jeunes à tenir jusqu’à l’atteinte de leurs objectifs.
Le 8 décembre prochain, quatorze (14) jeunes seront désignés dans les différentes catégories en raison de leur engagement pour le progrès de la Guinée.
 Par Mohamed Keba Toure (666-26-51-17/622-78-49-16)

Littérature : Ismaël Loulou Barry sort un livre sur la santé

Encore une fois, l’écrivain Guinéen sort de son trou pour exposer et partager son talent.
Sous les caméras, Ismaël Loulou Barry a dédicacé son ouvrage « Guide de santé ».
L’auteur a parlé du pourquoi de l’ouvrage  » j’ai voulu apporter ma contribution à l’information, à la sensibilisation sur les facteurs de lutte de la crise cardiaque qui a endeuillé nos familles « . Mais à qui est destiné ce livre ?
L’auteur répond  » vous pouvez me le renvoyer, mais moi je l’ai écrit pour les jeunes.  »
Docteur Dadhi Barry de l’hôpital national Ignace Deen s’est prononcé sur ce livre  » les maladies cardio-vasculaires sont les premières causes de mortalité dans le monde. Sur 57 millions de décès annuels, 17,5 millions sont liés à elles. La seule hypertension est responsable de 8 millions de décès. L’usage du tabac est responsable de 6 millions de décès, le diabète 1,5 millions…  »
Toujours dans son intervention, il a dénoncé le manque de sport chez beaucoup de personnes.
Après dix minutes d’exposé, le public et l’auteur ont échangé à travers une pluie de questions.
Tierno Monénembo lauréat du prix de l’Académie française apprécie à juste titre le travail réalisé par cet écrivain avant de suggérer au public de consommer nos produits  » je suis heureux d’abord que le débat soit sur la santé alimentaire, j’ai l’impression que le guinéen mange mal. On voit au marché du manioc, des patates, mais on mange des macaronis, du pain alors que ce n’est pas bon pour la santé. Tant que nous mangeons les produits du colonisateur on sera toujours colonisé….  » Selon Monénembo, pour préserver la santé il faut un retour aux condiments africains  » il faut consommer les maniocs, les patates, les taros, les nyébé (haricots)…  » . L’auteur de ‘’Les écailles du ciel’’ souligne  » si l’on veut se décoloniser, il faudrait d’abord décoloniser l’assiette « .
Mamadou Bhoye Barry

Cérémonie littéraire : Tierno Monénembo aux jeunes ‘’il faut lire, lire, encore lire’’




Ce vendredi 07 juillet, une méga-dédicace a été organisée par l’association des écrivains de Guinée, dans la salle de conférence du ministère des affaires étrangères. L’activité a été placée sous le haut patronage de la ministre Makalé Camara avec le parrainage du ministre de la culture.
Le public constitué de lecteurs a écouté la trentaine d’auteurs, au rythme d’une kora douce. Néné Moussa Maléya Camara auteur de ‘La Guinée est une famille » a séduit l’auditoire.




Thierno Monénembo prix de l’Académie française 2017 était l’invité d’honneur. L’auteur des « crapauds Brousse » est revenu sur son nouveau prix « le prix vient encourager le travail de l’écrivain, c’est comparable au prix qu’un footballeur reçoit….je crois bien que la génération nouvelle fera mieux…. »
À la question de savoir quel conseil peut-il donner aux jeunes, Monénembo a répondu  » il faut lire, lire, encore lire ». Pendant les échanges entre lecteurs et auteurs, le chef de file de l’opposition a fait une apparition dans la salle. Cellou Dalein Diallo dira que cette présence est la meilleure façon pour lui de contribuer à l’événement Conakry capitale mondiale du livre. Il a apprécié et suggéré  » j’ai vu beaucoup de productions littéraires de très bonnes qualités qui méritent d’être encouragées, mais il faut que les guinéens lisent. On ne lit pas, on n’écrit pas beaucoup, mais on parle beaucoup. Il faut qu’on encourage les jeunes à lire et encourager ceux qui écrivent.  »




Pour le président de l’association des écrivains de Guinée, Lamine Capi Camara auteur de  » Safrin ou le duel au fouet » l’événement Conakry capitale mondiale du livre est déjà une réussite. Il promet que durant toute l’année, des activités seront organisées pour rapprocher les écrivains des lecteurs.
Mamadou Bhoye Barry licence 1 langue française à l’ISSEG de Lambandji

Town Cinema to Screen Indie Movies for the Whole Summer

An independent film is a film production resulting in a feature film that is produced mostly or completely outside of the major film studio system. In addition to being produced and distributed by independent entertainment companies, independent films are also produced and/or distributed by subsidiaries of major film studios.

Town Theatre to Host Romeo and Juliet Musical

Romeo and Juliet is a tragedy written by William Shakespeare early in his career about two young star-crossed lovers whose deaths ultimately reconcile their feuding families. It was among Shakespeare’s most popular plays during his lifetime and, along with Hamlet, is one of his most frequently performed plays.